Un Projet pour la France

Un Projet pour la France (Edilivre)

Un Projet pour la France (Amazon)

 

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut. Il faut ensuite avoir le courage de le dire. Il faut ensuite l’énergie pour le faire »  

Georges Clémenceau (1841-1929).

Depuis plusieurs décennies, tous les représentants des partis politiques ne présentent plus de projet pour la France, meublant principalement la lutte politique des conflits entre les égos. Devant ce vide sidéral, Christophe Schneider s’est mis à la tâche et au bout de 2 ans d’écoutes, d’analyses, d’essais de différents modèles chapitre par chapitre, de calcul, il présente ce que personne ne pensait être possible : « un projet pour la France »

Ce projet doit mobiliser les français car il pose les questions dans leur froide réalité, dépouillées des non-dits imposés par la bien-pensance bobo de certains milieux intellectuels et médiatiques qui s’intronisent « opinion publique ». Christophe Schneider propose les raisonnements et des propositions, émanant du monde réels, «  les gens qui se lèvent tôt le matin pour travailler », les cadres des entreprises, les dirigeants,  les services de l’Etat  en rapport avec les entreprises et ses salariés. Dans ce projet, peu de place pour les stériles spéculations, des faits, des faits, des propositions !

Dans les mois qui vont venir, l’auteur d’  « un projet pour la France » va sillonner le pays et l’espace médiatique  pour faire connaître, expliquer et compléter ses propositions.

Tout au long de sa vie professionnelle, Christophe Schneider a ressenti l’énorme écart qui existe entre ce que pensent les français au sujet des réformes à entreprendre et le discours politique. Il juge la passivité des politiques intolérable, il pense que la France est réformable, qu’elle est capable de se prendre en main et d’assainir la situation économique sans passer par la récession.

Voici un aperçu des idées fortes de ce programme.

La planification de l’activité industrielle, avec la définition des secteurs d’activité à créer ou à démultiplier, est une urgence. Elle prévoit le refinancement des entreprises, la réforme de leur  système d’imposition et de taxation, la simplification de leur fonctionnement. La représentation du personnel  doit être réorganisée de sorte que les représentants  du personnel représentent  le personnel et non les chimères idéologiques d’une époque révolue. Ils doivent devenir de vrais partenaires des dirigeants d’entreprise.

L’auteur propose une politique énergétique et environnementale en totale opposition avec les idées criminelles des parties écologistes actuels et répondant à la mort annoncée de la planète dans un ou deux siècles. Il s’agit de substituer aux hydrocarbures,  d’une part  l’utilisation de l’hydrogène pour les moteurs à explosion,  et d’autre part  l’utilisation de la chaleur produite par les centrales nucléaires pour le chauffage urbain. On impulsera  le développement fulgurant des énergies renouvelables (éoliennes, hydraulique, hydroliennes) pour la production d’hydrogène.

Christophe Schneider dessine une activité agricole qui sera encadrée correctement par l’Etat puisque l’Europe n’a plus de PAC (Politique Agricole Commune) protectrice et dynamique. Cette politique redéploie l’agriculture dans ses principales missions : assurer la totale indépendance alimentaire du pays, approvisionner une industrie agroalimentaire expansionniste, entretenir le territoire français à des fins touristiques et environnementales. On favorisera de façon massive l’installation de jeunes agriculteurs. Les revenus du monde paysans seront comparables à ceux en vigueur dans les autres pans de l’économie à investissement personnel et financier équivalent.

Le système d’imposition et la multitude d’aides à destination des personnes pauvres seront  remplacés par une seule dotation, l’impôt sur le revenu négatif (l’IRN). Le niveau d’aide demeure très voisin du niveau actuel mais il évite l’effet pervers du système existant  qui décourage l’initiative des demandeurs d’emploi. Ils perdent jusqu’à  75% de leurs revenus d’activité par la disparition de diverses aides concurrentes (7 au total).

Pour renforcer la solidarité entre les français, les bénéficiaires de prestations sociales devront réaliser des Travaux d’Intérêt Collectif (TIC) au profit des travailleurs et des générations vieillissantes.

La nécessaire réforme de l’Education Nationale est détaillée, la simplification du fonctionnement de l’Etat et des collectivités locales également. Les collectivités locales assainies retrouvent  un financement autonome ne dépendant plus du bon vouloir du pouvoir central.

L’auteur conservera le mariage pour tous mais résoudra le problème de l’adoption pour tous les couples. Les lois régissant l’adoption, la PMA, la GPA seront réformées pour substituer au « droit à l’enfant », le « droit des enfants ».

L’amélioration de l’Education Nationale, la prise en charge des personnes oisives par des interlocuteurs au niveau communal, la mise en place des TIC, la réforme de la justice et  le développement de peines efficaces et reconstructrices, entraîneront la diminution de la délinquance.

Enfin, une vraie politique d’immigration volontaire et claire a été développée. Les immigrés admis sur nos territoires devront accepter les valeurs de la République.

L’ensemble de ce programme a été chiffré, sa mise en place permettra d’avoir enfin des budgets à l’équilibre et de redonner un nouvel élan aux générations montantes.

Un projet pour la France est un livre programme qui chapitre par chapitre, à partir de commentaires de l’auteur sur la situation actuelle  du pays, l’évocation d’expériences personnelles, en tire des mesures à appliquer pour remédier aux difficultés actuelles.